Prévention en secteur
sanitaire et médico-social

Les acteurs du secteur sanitaire et médico-social sont exposés à des risques multiples dans la conduite de leur mission. Des risques physiques, mais également psycho-sociaux en raison de leur proximité avec le patient ou encore leur rythme de travail. Pour accompagner chaque structure dans une démarche de prévention cohérente, Dos Majeur vous propose des formations, mais aussi des actions d’animation et d’aide à la conduite de projet.

Le secteur sanitaire et médico-social (SMS) et ses risques

Le secteur sanitaire et médico-social recouvre des métiers aussi variés qu’auxiliaire de vie, aide-soignant, infirmier, technicien de laboratoire, assistant dentaire, etc. Ces professionnels exercent dans des contextes différents : hôpital, EHPAD, domicile, cabinet libéral… Ils ont en commun d’être exposés à des risques professionnels très divers, notamment dans le champ de compétences de Dos Majeur :

  • Risques liés à l’activité physique : lombalgies, TMS, accidents liés notamment aux manutentions répétées de charges et de personnes ;
  • Risques de chutes et glissades ;
  • Risques psychosociaux : organisation du travail stressante, confrontation à la maladie, à la fin de vie, à la mort, épuisement, violences des patients et de leur entourage ;
  • Risque routier, notamment lors des déplacements dans les activités nécessitant de se rendre au domicile du patient.

Dans Hébergement médicalisé pour personnes âgées (NAF8710A) et Hébergement social pour personnes âgées (NAF8730A), on dénombre, en 2016 :

  • 257 342 salariés ;
  • 24 256 accidents du travail dont 22 780 ayant entraîné 1 119 303 journées perdues et 1028 nouvelles incapacités ;
  • 1091 maladies professionnelles reconnues (en grande majorité des TMS du tableau 57) ayant entraîné 423 nouvelles incapacités ;
  • 255 219 journées perdues dans le cadre de ces maladies professionnelles.

Risques physiques et risques psychosociaux

Les 2 principaux éléments matériels à l’origine des AT sont les « objets en cours de manipulation » et les « chutes de plain-pied ». En ce qui concerne les TMS (près de 90 % des MP reconnues du secteur en 2016), la moyenne des IF TMS 2011/2012 était de 4,9. Cette moyenne était de 2,2 pour l’ensemble du CTN I qui regroupait les activités de service (sanitaire, médico–social, les activités de mise en propreté et l’intérim).

Stress, absentéisme, harcèlement, dépression… Les risques psychosociaux (RPS) font plus que jamais partie des défis majeurs à relever par les directeurs et gestionnaires d’établissements et services sociaux ou médico-sociaux (ESSMS). À lui seul, le secteur médico-social concentre 20 % des affections psychiques selon les dernières statistiques de l’Assurance maladie. De fait, les équipes des ESSMS sont de plus en plus nombreuses à exprimer une certaine souffrance au travail.

La formation, pour le développement d’une culture de prévention

En réponse à ces problématiques, Dos Majeur accompagne les entreprises du secteur dans la montée en compétences de leurs salariés. Il agit en tant qu’organisme de formation habilité par l’Assurance-maladie Risques professionnels et l’INRS (liste des organismes de formation habilités), et en développant des formations sur-mesure spécifiques, d’une durée de 7H à 21h :

  • Développer et manager la prévention des risques dans un établissement d’hébergement et d’accueil de la Personne Agée (voir formations du dirigeant) ;
  • Devenir acteur en prévention (PRAP) secteur sanitaire et social ;
  • Prévention des TMS dans le secteur de l’aide et du soin à la personne ;
  • Prévention en manutention des personnes âgées ou dépendantes ;
  • Recyclage en manutention des personnes dépendantes ;
  • Utilisation du matériel d’aide à la manutention de personnes ;
  • Prévention des RPS dans les établissements de soins ;
  • Diagnostic, évaluation et prévention des chutes chez les personnes âgées ;
  • Art du toucher dans les soins ;
  • Gestion du stress, des émotions et des conflits en établissement de soins…

Les membres de l’équipe Dos Majeur sont investis depuis 1991 dans le secteur sanitaire et médico-social. Ils sont déjà intervenus dans de nombreux établissements de soins au titre de préventeur, formateur, animateur prévention externe, ergonome, infirmier et kinésithérapeute.

Dos Majeur reste à l’affût des évolutions du secteur, notamment grâce à l’Observatoire national de la QVT des professionnels de santé et du médicosocial. Ce dernier rassemble sur son site un ensemble de ressources pour aider les établissements à se lancer dans une démarche de Qualité de Vie au Travail (QVT).

Notre approche de la prévention des risques en manutention des personnes âgées ou dépendantes

Cette formation est construite sur deux journées complètes de 7 heures de face à face pédagogique avec une journée supplémentaire en option.

Savoir

Durant les 2 premières journées, la formation aborde la phase théorique, « Le savoir », notamment la prévention des exigences physiques du travail, la mécanique humaine, l’approche méthodologique de la manutention des personnes dépendantes (évaluation de l’autonomie de la personne aidée, environnement, choix des aides techniques, …).

La journée de formation optionnelle est co construite avec l’équipe de manière à se dérouler en situation de travail réel auprès des résidents ou des aidés. L’intervenant accompagne les équipes lors leurs actes du quotidien (soins, toilettes, mise au WC, réfection de lit, etc.). Puis, il débriefe pour définir avec les soignants des pistes d’amélioration à mettre en œuvre en fonction de chaque personne prise en charge.

Savoir-faire

Ensuite, au cours de la phase pratique expérimentale, « Le savoir-faire », le formateur propose une évaluation des situations de manutention et un apprentissage puis une acquisition d’une gestuelle préventive. Le groupe découvre ou redécouvre les différents types d’aides techniques (fauteuil roulant, lit médicalisé, planchette de transfert, disque rotateur, draps de glissement, lève-personne, soulève-personne, rail plafonnier…).

Savoir être

Enfin, au cours de la phase pratique en situation réelle de travail, « Le savoir être », le ou les stagiaires enchaînent plusieurs actes de manutention successivement. Ils recréent ainsi les conditions de travail, et chacun joue le rôle de l’aidé avec plus ou moins d’autonomie :

  • Au lit : latéralisation, translation, redressement, rehaussement ;
  • Assis ou au fauteuil : rehaussement, transfert avec et sans aide ;
  • Relever du sol : l’approche du malade qui est tombé et les techniques de relevés ;
  • Les marches : Sol plat et dans les escaliers, étude de différents types de marches et conduite à tenir face à ces personnes ;
  • Utilisation des aides techniques : lève-personne, soulève-personne, etc. ;
  • Déplacements avec un fauteuil roulant (franchissements) examen, entretien.

Construire ensemble le développement de la prévention dans votre structure

Au-delà de la formation « Prévention des risques en manutention des personnes âgées ou dépendantes », Dos Majeur peut :

  • Vous accompagner au cours des différentes étapes de votre démarche de prévention (lien rubrique « accompagnement ») ;
  • Aider à la rédaction technique des cahiers des charges d’achat de matériel ;
  • Animer des ateliers de sensibilisation (par exemple autour des RPS ou du toucher) ;
  • Former les dirigeants et les relais « prévention » dans votre structure ;
  • Participer à des groupes de travail…

Pour tout projet de formation ou d’accompagnement

keyboard_arrow_up