Prévention en secteur
des services à la personne
et des crèches

Les acteurs du secteur des Services à la Personne (SAP) sont exposés à des risques multiples dans la conduite de leur mission. Des risques physiques, mais également psycho-sociaux en raison de leur proximité avec deux principaux publics bénéficiaires : les enfants en bas âge et les personnes âgées en situation de fragilité (appelées couramment personnes dépendantes). Pour accompagner chaque structure dans une démarche de prévention cohérente, Dos Majeur vous propose des formations, mais aussi des actions d’animation et d’aide à la conduite de projet.

SAP : de multiples domaines d’intervention

Le secteur des Services à la Personne recouvre l’« ensemble des services contribuant au mieux-être de nos concitoyens sur leurs lieux de vie, qu’il s’agisse de leur domicile, de leur lieu de travail ou de loisirs » (Ministère de l’emploi, du travail et de la cohésion sociale, Mission de développement des Services à la Personne, Plan de développement des Services à la Personne, Pour la constitution d’un pôle d’excellence nationale dans le secteur des Services à la Personne, 16 février 2005).

Les acteurs et organismes de Services à la Personne sont nombreux et peuvent être principalement regroupés en quatre catégories :

  • Associations d’aide à domicile : Leur activité principale consiste en la réalisation de prestations (aide au maintien à domicile, aide ménagère, jardinage…) à destination de différents publics.
  • Associations intermédiaires : Elles ont un rôle social avec pour objectif d’accompagner des personnes en situation de handicap ou connaissant d’autres difficultés. En leur proposant, notamment, d’exercer une activité professionnelle ;
  • Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS) ou Intercommunaux (CIAS) ;
  • Entreprises commerciales.

L’une des particularités du secteur des Services à la Personne est le fait d’intervenir au domicile d’une ou plusieurs personnes (familles avec enfants, personnes âgées/dépendantes, personnes en situation de handicap…). Cela signifie que les différents intervenant(e)s à domicile ne sont que peu présents dans les locaux de l’entreprise au cours de la journée et de la semaine.

Pour les auxiliaires de vie, cela entraîne des conditions de travail qui se traduisent par de nombreux déplacements entre les différents domiciles tout au long de la journée. Ce qui peut contribuer à accroître une certaine fatigue au cours de la semaine de travail tout en accentuant les risques d’accidents routiers (accidents de travail ou de trajet).

Quels risques professionnels dans le secteur des Services à la personne ?

Les 26 activités des Services à la Personne définies par l’article D.7231-1 du code du travail ont en commun l’exposition à des risques professionnels très divers, notamment dans le champ de compétences de Dos Majeur :

  • Risques liés à l’activité physique : lombalgies, TMS, accidents liés notamment aux manutentions répétées de charges et de personnes ;
  • Risques de chutes et glissades ;
  • Risques psychosociaux : organisation du travail stressante, confrontation à la maladie, à la fin de vie, à la mort, épuisement, violences des patients et de leur entourage ;
  • Risque routier, notamment lors des déplacements dans les activités nécessitant de se rendre au domicile des particuliers.

Dans le secteur des Services à la Personne, on dénombre 42 147 organismes recensés en 2019 par la base de données NOVA, 81 % étaient des entreprises (dont des micro-entrepreneurs), 15 % des associations, et 4 % des établissements publics pour  1,22 million de professionnels pour 861 millions d’heures rémunérées en 2016.

Les statistiques en termes d’accidents du travail sont difficilement utilisables tant les activités exercées et les statuts sont divers. Un portail spécifique créé par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM), l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS), la Direction Générale des Entreprise (DGE) et le Groupe IRCEM fait référence pour la prévention des risques professionnels au domicile.

La formation, pour le développement d’une qualité de vie au travail

En réponse à ces problématiques, Dos Majeur accompagne les entreprises du secteur dans la montée en compétences de leurs salariés. Il agit en tant qu’organisme de formation habilité par l’Assurance-maladie Risques professionnels et l’INRS (liste des organismes de formation habilités). Sa mission est entre autres de développer des formations sur-mesure spécifiques, d’une durée de 7 à 21 heures :

  • Référent animateur en prévention des risques physiques en structure de Services à la personne (découvrir) ;
  • Prévention des accidents pour les personnels d’entretien ;
  • Prévention des risques pour les assistantes maternelles ;
  • Développer et manager la prévention des risques dans une structure de Services à la personne ;
  • Devenir Animateur prévention aide et soin à domicile (AP ASD);
  • Devenir acteur en prévention (PRAP) secteur sanitaire et social (découvrir) ;
  • Devenir acteur en prévention (PRAP) option petite enfance (découvrir) ;
  • Initiation à la méthode d’analyse : Arbre des causes (découvrir) ;
  • Prévention des lombalgies dans les crèches ;
  • Prévention des TMS dans le secteur de la petite enfance ;
  • Prévention des RPS dans les structures de Services à la personne ;
  • Diagnostic, évaluation et prévention des chutes chez les personnes âgées dépendantes (découvrir) …

Mais Dos Majeur propose aussi des thématiques abordées dans le cadre de stages inter-structures pour mobiliser au minimum vos équipes.

Salarié(e)s en bonne santé, enfants bien gardés

La garde d’enfants à domicile peut présenter certains risques pour la santé des salariés : trébuchement, chute, douleur chronique du dos et des articulations liée au portage des enfants, d’objets… L’utilisation d’appareils électriques expose à des risques de brûlure. De même, les produits d’entretien peuvent provoquer irritations, allergies et brûlures. Selon leur environnement et la santé des enfants, les salariés sont exposés à des risques infectieux (bactéries, virus…).

Dos Majeur vise à sensibiliser salariés et employeurs d’aides à domicile à la prévention de ces risques professionnels.  Notre organisme propose les bonnes pratiques pour mettre en place des actions de prévention dans toutes les activités de la journée des professionnels :

  • Jeux et coucher de l’enfant ;
  • Préparation, réchauffage et aide à la prise des repas ;
  • Sorties ;
  • Rencontres avec les parents…

L’aide aux personnes dépendantes fait partie de vos missions quotidiennes ? Vous dirigez un organisme ou faites partie d’une entreprise de services à domicile ? Contactez Dos Majeur pour en savoir plus sur nos actions de formation et d’accompagnement personnalisé.

Pour tout projet de formation ou d’accompagnement

keyboard_arrow_up