Quels risques professionnels
pour les personnels administratifs ?

Les TMS et risques psychosociaux ne concernent pas uniquement les professions du bâtiment ou de l’industrie. Les personnels administratifs sont de plus en plus fréquemment exposés à des troubles physiques et/ou psychologiques. Les problèmes rencontrés peuvent s’aggraver avec le temps, et devenir chroniques. Quelles sont les solutions proposées par Dos Majeur pour prévenir ces risques ? Découvrez nos formations et notre programme d’accompagnement pour vos actions de prévention.

Le travail sédentaire, un facteur de risque important

Les ordinateurs sont devenus un élément incontournable de notre environnement de travail. Ainsi, en France en 2013, sur presque 23 000 salariés interviewés dans le cadre de l’enquête conditions de travail de la DARES, 71 % étaient utilisateurs d’informatique.

Dans cette population, les cadres et professions intellectuelles supérieures (98,8 %) et les professions dites intermédiaires (92,4 %) sont majoritaires. Cependant, la proportion concernée dans les catégories « employés » et « ouvriers » a augmenté significativement en moins de 10 ans :

  • Pour les employés : la proportion passe de 53,5 % en 2005 à 64 % en 2013 ;
  • Pour les ouvriers : de 26,2 % en 2005 à 34,8 % en 2013.

Quels sont les risques ?

Travailler intensivement devant un écran de visualisation peut engendrer des troubles de la santé tels que fatigue visuelle, troubles musculosquelettiques et stress. Les facteurs de risque à l’origine de ces troubles sont :

  • Biomécaniques : posture statique prolongée et contraignante, répétitivité des gestes… ;
  • Organisationnels : durée journalière, travail intensif, absence de pause… ;
  • Psychosociaux : stress, charge mentale, etc.

Il est possible de limiter ces troubles en intervenant sur l’organisation du travail, l’affichage à l’écran, l’implantation et l’aménagement du poste de travail, les dispositifs d’entrée (clavier, souris…) et les logiciels.

Si la situation de travail n’est pas adaptée, le travail sur écran peut être à l’origine d’effets sur la santé. On peut ainsi constater l’apparition de fatigue visuelle, de troubles musculo squelettiques (TMS) et/ou de stress. Pour en savoir plus, consultez le dossier complet de l’INRS.

Prévention des TMS chez les personnels administratifs : les programmes Dos Majeur

  • 75 % : la proportion de population active concernée par le travail en position assise
  • 7 sur 10 : la part de salariés déclarant ressentir au moins une douleur reliée aux TMS
  • 3,8 % : le pourcentage de décès lié au maintien d’une posture assise plus de 3 heures par jour, selon l’ONAPS.

Pour répondre à vos besoins de prévention des risques professionnels et vous accompagner dans votre démarche d’information auprès des salariés, Dos Majeur vous propose des stages de formation spécifiques :

  • Devenir acteur en prévention (PRAP) secteur activités de bureau ;
  • Prévention des TMS au poste de travail informatisé (MODULES 1 et 2) ;
  • La santé du dos : ergonomie au bureau ;
  • Prévention du mal de dos des agents des services administratifs ;
  • La santé au bureau et manutentions diverses ;
  • La santé de vos yeux face à l’écran ;
  • Dos, fatigue, douleurs : votre bureau et son environnement ;
  • Prévention des TMS : ergonomie du poste de travail administratif ;
  • Gestion du stress et des conflits, etc.

Écoute et partage : les fondements de la formation Dos Majeur

Chaque participant est invité à s’exprimer librement sur son expérience, ses difficultés et ses besoins. Dos Majeur privilégie une approche chaleureuse et humaine, dans le plus grand respect du vécu de chacun.

Dans un premier temps, les stagiaires se présentent en partageant, s’ils le souhaitent, les problématiques qu’ils rencontrent face à leur outil de travail avec la formatrice et les autres participants. Ce bref moment d’écoute et de partage permet d’instaurer un climat de confiance, en toute décontraction.

L’Homme au travail : une évolution dans le sens du mieux-être ?

En quelques millions d’années, nous sommes passés du statut de chasseur cueilleur à celui d' »homo informaticus ». Certes, nos conditions de vie se sont améliorées. Nous ne sommes plus menacés par les attaques de bêtes sauvages et pouvons soigner de nombreuses maladies. Nous avons également abandonné -au moins en partie- les cadences inhumaines imposées durant la révolution industrielle.

Pour autant, l’évolution de nos postures de travail s’est soldée par un constat inquiétant :

  • Le travail sédentaire a augmenté significativement le risque de maladie cardio-vasculaire, d’AVC et de diabète ;
  • La position assise prolongée favoriserait également l’apparition de certains cancers ;
  • Nous sommes de plus en plus nombreux à souffrir de TMS : ces troubles Musculo-Squelettiques, parfois très douloureux, voire invalidants, contractés en raison d’une posture inadaptée devant notre poste informatisé.

Même notre pratique du sport ne permettrait pas de compenser totalement les effets nocifs de la position assise et du travail sédentaire ! 1h30 à 2h d’activité physique par jour seraient en effet nécessaires pour agir efficacement sur notre santé. Bien au-dessus des 30 minutes préconisées par l’OMS…

Qu’est-ce qu’un TMS ?

Le TMS, ou Trouble Musculo-Squelettiques, est un terme regroupant des pathologies variées. Ces dernières peuvent toucher les muscles, les nerfs ou les tendons situés à la périphérie des articulations.

Le TMS entraîne une incapacité à faire de plus en plus importante au fil du temps. À travailler, mais aussi à profiter de son temps libre et de ses proches, ou à effectuer les gestes quotidiens les plus simples.

Un Trouble Musculo-Squelettiques peut revêtir un caractère différé : les symptômes ne sont pas perceptibles immédiatement mais se déclenchent après une durée plus ou moins longue d’exposition au risque professionnel de TMS.

L’être humain en trois dimensions

La survenue ou la perception d’un trouble lié à une posture de travail inadéquate varie significativement d’une personne à une autre. Il faut non seulement tenir compte de la sphère physique, mais aussi mentale et émotionnelle.

Ainsi, en fonction du moment de la journée, nous pouvons être plus facilement exposés à un risque TMS en raison d’une augmentation de notre rythme de travail. Nous sommes en effet moins enclins à nous « ménager ». Concentrés et immobiles derrière notre écran d’ordinateur, nous enchaînons les heures de travail sans porter attention à la qualité de notre posture de travail.

Or, la bonne posture, c’est celle dont on peut changer !

Et un poste ergonomique, c’est quoi ?

On entend beaucoup parler, dans le commerce, à la télévision ou encore sur internet, d’équipements dits « ergonomiques ». Ce terme devenu très marketing est en réalité abusif. Ce qui est ergonomique pour l’un ne le sera plus du tout pour l’autre !

Nous sommes tous différents : nos corps présentent des proportions, des longueurs et des poids variables. Nous ne souffrons pas des mêmes fragilités. Nous n’affichons pas le même niveau de forme physique. Nous devons donc adopter un équipement différent pour chaque poste de travail personnel !

L’ergonomie du poste de travail propose d’adapter l’équipement aux problématiques de chaque individu… et non l’inverse.

En route pour l’application au poste de travail informatisé !

Notre formation à la prévention des troubles Musculosquelettiques au poste de travail informatisé ne s’arrête pas en si bon chemin. La formation prévoit la mise en pratique des connaissances abordées au cours du stage théorique, sur votre lieu de travail, pour mettre au point tous les réglages et aménagements nécessaires sur votre lieu de travail. Et réduire ainsi les contraintes physiques et mentales liées au travail sur poste informatique.

Contactez Dos Majeur

L’une des ces formations vous intéresse ? Vous désirez plus d’informations sur la conduite de nos stages et notre démarche d’accompagnement ? Contactez-nous ! Notre équipe professionnelle est là pour répondre à toutes vos interrogations et vous guider tout au long du parcours de formation.

keyboard_arrow_up