Le blog
Dos Majeur

La danse, sport souverain contre le mal de dos !

Le 21/06/2019

De nombreuses idées reçues existent au sujet de la danse. Ce ne serait pas vraiment un sport, ou au contraire, la pratique de la danse favoriserait l’apparition de troubles musculo-squelettiques… En réalité, la pratique raisonnée de toute forme de danse apporte de réels bienfaits à la posture, la musculature, ou encore la souplesse des articulations. Le tout, sans limite d’âge, en favorisant le lien social et en stimulant nos capacités mentales !

La danse : activité physique et ludique

« Bouger », au même titre que « bien manger », est un facteur important pour protéger sa santé et sa qualité de vie. Tous les experts le confirment, l’activité physique est un élément déterminant en matière de santé, mais aussi pour la qualité de vie et le bien-être psychologique.

Or, notre mode de vie actuel fait que nous sommes de plus en plus sédentaires et avons moins l’opportunité d’être actif physiquement. Bouger, cela signifie lutter contre la sédentarité, mais pas forcément en faisant du sport de haut niveau ! Il s’agit simplement d’intégrer une activité physique dans notre vie quotidienne.

Parce qu’elle met en mouvement tous les muscles de notre corps, favorise la coordination et l’équilibre, la danse est une activité physique à part entière. Un cours d’1h30 par semaine peut suffire à provoquer de réels changements dans la posture du corps. De plus, c’est une pratique ludique, où le cerveau a un grand rôle à jouer. Dans une salle de danse, il faut en effet mémoriser les chorégraphies et les séquences de mouvements, tout en conservant le rythme !

Quelle danse choisir ?

Vous n’êtes pas adepte des sports collectifs mais souhaitez pratiquer un sport où entretenir le lien social ? La danse s’avère une excellente alternative. Son premier avantage ? Il existe une multitude de danses à pratiquer, de l’illustre danse classique à la très tonique danse africaine, en passant par le flamenco, la danse country ou les danses urbaines. Toutes apportent leurs bénéfices spécifiques sur la musculature, le système cardio-musculaire, ou la tenue du corps.

La danse classique

Si elle peut devenir la cause de lésions importantes lorsqu’elle est pratiquée à haute dose et à haut niveau, la danse classique est une forme de danse très qualitative pour le maintien d’une bonne posture, et le développement des muscles dorsaux et abdominaux. Contrairement aux idées reçues, elle peut convenir à toutes les physionomies, et démarrée à tout âge. On commence généralement par un échauffement à la barre de danse classique, avant d’enchaîner sur des exercices au centre de la salle. Se succèdent alors sauts, grands battements et combinaisons de mouvements. La pratique de la barre au sol, fréquemment proposée aux élèves de classique, offre un excellent complément pour approfondir le travail du corps.

Le modern jazz et le contemporain

Vous passez votre tour pour le ballet, les pointes et les grands airs de musique classique ? Les danses modern jazz et contemporaine vous entraînent sur des rythmes plus actuels, et une gestuelle révisée, notamment par de grands chorégraphes tels que Carolyn Carlson, Martha Graham ou Maurice Béjart. Les positions de ces danses sont en partie basées sur la gestuelle classique. Leur pratique peut donc apporter des bénéfices similaires. Avec un cours de danse contemporaine ou de modern jazz, vous expérimenterez toutefois une nouvelle vision du mouvement, où l’improvisation, la musicalité et la créativité ont leur mot à dire.

La danse africaine

Le premier avantage de la danse afro ? Vous aurez l’occasion de bouger votre au corps au rythme de percussions en live ! Nombre de cours de danse africaine sont en effet animés par des danseurs et musiciens professionnels. Les sensations que prodigue le fait de danser au rythme de vrais instruments sont incomparables… Sans compter que ce style de danse n’a pas son pareil pour activer le système cardio-musculaire. Le rythme est très soutenu et vous provoquera de belles suées, ainsi qu’un sacré pic d’endorphines. Un bémol cependant : si vos articulations sont fragiles, prenez des précautions car les sauts et les frappes de pied au sol y sont monnaie courante.

Le hip-hop

« Peace, Love, Unity and Having Fun » (Paix, amour, cohésion et plaisir) : l’emblème de la danse hip-hop résume assez bien ce que vous pourrez trouver dans un tel cours de danse. Le hip-hop recouvre différents styles de danse, à vous de trouver celui qui vous convient le mieux. Dans tous les cas, coordination, sens du rythme, équilibre et travail musculaire sont au cœur de la pratique. Les plus jeunes y apprendront aussi le respect et le fair-play, au cours de battles explosives !

Les danses de salon : tango, salsa cubaine, samba, rock n roll…

Difficile de traiter toutes les danses de salon, tant elles sont nombreuses ! Accessibles à tous, quel que soit l’âge ou le niveau de danse, elles se pratiquent généralement en couple, mais aussi en solo ou à plusieurs. La danse latine est plébiscitée pour son effet très positif sur le corps, mais aussi le moral et le mental. La danse salsa dite cubaine est la plus enseignée en France, probablement car c’est la plus facile à aborder dans un premier temps. Elle se danse sur 8 temps : 6 temps dansés et 2 temps de pause. Pour réaliser vos premiers pas sur la piste de danse, le plus important est d’être bien chaussé. Vos pieds doivent être confortables et les chaussures, bien tenir vos chevilles pour éviter les foulures, voire les fractures. Il existe d’ailleurs des chaussures spécialement développées pour la danse, à la fois confortables et esthétiques.

La meilleure façon de commencer ? Essayer !

Vous souhaitez vous inscrire dans une école de danse mais hésitez à sauter le pas ? De nombreux professeurs proposent des cours de danse classique, contemporaine ou de salon à l’essai, en début d’année (septembre). L’occasion pour vous de choisir la discipline qui vous convient le mieux, et vaincre votre timidité et vos a priori !

keyboard_arrow_up