Le blog
Dos Majeur

Comment choisir vos gants de travail ?

Le 29/05/2019

En France, un tiers des accidents du travail implique les mains. Aussi, il parait indispensable de s’interroger sur le port de gants de travail adaptés à chaque travailleur et à chaque poste de travail. Mais comment choisir vos gants de travail parmi une si vaste gamme de produits ? En fonction de quelles normes ? Quelques repères pour aider les entreprises et les établissements à faire le choix des meilleures paires pour améliorer la sécurité au travail…

Quels gants de travail, pour quoi faire ?

Les gants de travail sont un équipement de protection individuelle (EPI). Pour être efficace, celui-ci doit s’adapter à la nature des travaux à effectuer et des produits à manipuler. Portée pendant de longues périodes, une paire de gants de sécurité peut constituer une gêne pour le travailleur. Il risque alors de vouloir s’en passer. Notre conseil ? Impliquer au maximum le travailleur dans le choix de protections confortables et efficaces. Le former à la protection individuelle, et veiller à ce que ses gants de protection soient toujours portés dans des conditions optimales (taille, entretien).

Les gants pour la protection des mains sont encadrés par une série de normes garantissant aux professionnels une parfaite sécurité lors de leur utilisation. Ces normes régissent spécifiquement leurs domaines d’application.

Comment choisir vos gants de travail : recherchez la technicité !

Nombre d’accidents du travail surviennent quand l’agent renonce à porter ses gants de travail. Les mains sont alors exposées aux coupures, brûlures, incidents mécaniques ou chimiques. Mais une part importante de ces blessures viennent également d’un manque de protection assuré par le gant.

C’est pourquoi les fabricants de gants de travail ont relevé d’un cran leurs exigences en mettant au point des tissus techniques plus performants. Des matériaux capables de s’adapter à toutes les conditions de travail selon le modèle (froid, chaud, milieu aqueux, boueux, etc.), assurant un haut niveau d’accroche (ou « grip »). Gants de protection en nitrile, bambou, cuir collé ou technologies brevetées multicouches… les gants de travail se transforment en véritables boucliers tout en renforçant le confort d’utilisation.

Spécificités des gants de protection contre les risques mécaniques (EN 388)

La qualité des gants de protection mécaniques est établie par un code à 4 chiffres, chacun représentant un attribut de protection. Ex : 3123.

  • Le 1er chiffre correspond à la résistance mécanique à l’abrasion, de 0 à 4. Cette note est établie d’après le nombre de cycles nécessaires pour abraser entièrement le gant de protection pris en échantillon.
  • Le 2e chiffre représente la résistance à la coupure par lame, de 0 à 5. On évalue le nombre de cycles nécessaires pour couper l’échantillon de gant de manutention à vitesse constante.
  • Le 3e chiffre est la résistance à la déchirure, de 0 à 4. Est déterminée la quantité de force nécessaire pour déchirer l’échantillon.
  • Le 4e chiffre correspond à la résistance à la perforation, de 0 à 4. On calcule la quantité de force nécessaire pour perforer l’échantillon avec une pointe standard.
  • « 0 » signifie qu’au cours du test, le niveau « 1 » n’a pas été atteint.
  • « X » signifie que le test n’a pas été effectué ou n’a pas été possible.

Spécificités des gants de travail dédiés à la manipulation de produits chimiques et micro-organiques (EN 374)

La norme impose une résistance à la pénétration de micro-organismes à travers le gant. Elle mesure aussi la résistance à l’abrasion de produits chimiques et toxiques (perméabilité). Le test mesure le temps nécessaire à ces substances pour transpercer le gant :

  • > 10 minutes : Classe 1 ;
  • > 30 minutes : Classe 2 ;
  • > 60 minutes : Classe 3 ;
  • > 120 minutes : Classe 4 ;
  • > 240 minutes : Classe 5 ;
  • > 480 minutes : Classe 6.

Spécificités des gants de protection contre la chaleur (EN 407)

Les gants de protection thermiques pour les mains sont évalués grâce à une notre à 6 chiffres dont l’échelle varie de 0 à 4 :

Résistance à l’inflammabilité (1) ; résistance à la chaleur par contact (2) ; à la chaleur de convection (3) ; à la chaleur rayonnante (4) ; résistance à de petites projections de métal en fusion (5) ; résistance à d’importantes projections de métal en fusion (6).

Spécificités des gants de protection contre le froid (EN 511)

Les gants de protection contre le froid sont notés par une série de 3 chiffres :

  • Le 1er chiffre (de 0 à 4) correspond à la résistance au froid de convection ;
  • Le 2e chiffre (de 0 à 4) correspond à la résistance au froid de contact ;
  • Le 3e chiffre correspond à la perméabilité à l’eau (0 à 1, 1 = aucune marque de pénétration d’eau après 30 minutes).

Pour Aller plus loin

Vous souhaitez vous initier de façon plus complète aux normes régissant les différentes catégories de gants de travail ? Vous pouvez consulter les règles d’utilisation des équipements de protection individuelle (EPI), mentionnées dans la brochure INRS.

L’IRSST a également publié un guide en ligne de sélection des gants de protection.

keyboard_arrow_up