Notre accompagnement en faveur de vos conditions de travail

25 Septembre 2019

Dos Majeur, partenaire de votre démarche d’amélioration des conditions de travail : Donnons Corps à votre Démarche Prévention !
 
Tout au long de votre démarche de prévention des risques, notre équipe pluridisciplinaire vous propose un accompagnement personnalisé. Ce dernier vous aide à répondre aux enjeux humains, financiers et réglementaires de votre structure (entreprise, établissement, collectivité).
 
Nos interventions transforment vos actions ponctuelles autour de la santé, de l'hygiène et de la sécurité au travail en démarche globale d’amélioration des conditions de vie au travail des salariés. Jusqu’à l’amélioration effective de la qualité de vie au travail (QVT).

Une démarche de prévention structurée et conforme

La démarche de prévention proposée par Dos Majeur est structurée en 5 grande étapes. Celles-ci sont cohérentes avec le décret de novembre 2001 sur la prévention des risques et l’obligation de transcrire les résultats de l’évaluation des risques dans un document unique (DUeRP). Cette approche permet aussi :
  • De faire entrer la prévention dans un processus de progrès continu ;
  • De s’intégrer au fonctionnement de la structure et à ses particularités.
 
À chaque étape, Dos Majeur peut vous accompagner pour identifier et préparer les objectifs à atteindre, mettre en œuvre les actions définies, vérifier la qualité des résultats, etc.

Etape 1 : s’accorder pour agir ensemble et communiquer

S’engager dans une démarche de prévention pour la sécurité et la santé des travailleurs, c’est mobiliser les acteurs et mettre en débat les différentes représentations du travail.
 
  • L’engagement de la direction est capital, tout comme la concertation de différents acteurs identifiés (comité de pilotage / groupe de travail / représentants du personnel).
  • La démarche de prévention doit être à l'écoute des réalités de l'entreprise. Elle s’appuie sur différents enjeux (à définir de manière concertée) : Humains ; Organisationnels ; Économiques ; Techniques ; Qualité ; Satisfaction clients ; Règlementaires.
  • Enfin, la stratégie de communication autour de la démarche est essentielle pour s’inscrire dans la durée et la performance.

Etape 2 : investiguer et diagnostiquer

Le diagnostic en Santé et Sécurité au Travail est le point de départ : que faisons-nous déjà ?… Votre structure ne part pas de zéro, d’où l’intérêt de faire un état des lieux. C’est l’occasion de recueillir les données, identifier et analyser les facteurs de contraintes et ressources, évaluer les risques professionnels, analyser les situations dangereuses de travail…

Etape 3 : analyser et élaborer le plan d’actions

À partir des causes identifiées, des pistes d’améliorations sont proposées et contribuent à l’élaboration d’un plan d’action, en lien avec les enjeux propres à la structure. Les actions sont décidées sous la responsabilité du chef d'entreprise, et après consultation des instances représentatives des salariés.
  • Elles s'appuient sur l'identification et le classement des risques ;
  • Elles contribuent à alimenter le plan de prévention annuel.
 
Pour ce faire, il est possible de constituer des groupes de résolution de problèmes.
 
Le choix des actions s'appuie prioritairement sur les mesures qui répondent aux 9 principes de prévention (article L4121-2 du code du travail), en fonction des critères et objectifs définis à l’étape 1.
 
Les projets de prévention sont construits en définissant les moyens nécessaires, les ressources mobilisables, la priorisation et la planification des actions.

Etape 4 : mettre en œuvre le plan d’action

À cette étape, la structure définit une stratégie en cohérence avec le travail réel de son personnel. Elle peut s’appuyer sur les 8 bonnes pratiques de prévention proposées par l’INRS dans le guide « Valeurs essentielles et bonnes pratiques de prévention » (ED 902) :
  1. Intégrer la gestion de la Santé et Sécurité au Travail (SST) dans toutes les fonctions de la structure ;
  2. Harmoniser la politique SST avec les autres politiques de la structure ;
  3. Développer l’autonomie de la structure en matière de prévention ;
  4. Favoriser une approche pluridisciplinaire ;
  5. Faire de l’identification et l’évaluation a priori des risques un élément majeur de la politique SST ;
  6. Intégrer la prévention dès la conception des lieux, des équipements, des postes et des méthodes de travail ;
  7. Analyser les accidents du travail (AT) et les maladies professionnelles (MP) en remontant aux causes les plus en amont ;
  8. Améliorer la politique de maîtrise des risques et faire évoluer les valeurs de base de la structure.
L’accompagnement de Dos Majeur privilégie la mise en œuvre de ces pratiques :
  • En formant les dirigeants ;
  • Mais aussi en encourageant la montée en compétences des différents acteurs (animateur, salariés, alternants).

Etape 5 : suivre, évaluer et réajuster

Pour construire une démarche de prévention continue, il est nécessaire d’évaluer la progression de votre structure et d’identifier les axes d'amélioration possibles. Ainsi, un pas après l'autre, vous pourrez faire grandir votre démarche de protection collective :
  • Améliorations ponctuelles des postes de travail ;
  • Démarche d’amélioration continue des postes de travail ;
  • Démarche d’amélioration continue du fonctionnement global de l’entreprise.
  • Prise en compte systématique de la santé-sécurité dans les projets.
 
À chaque étape, Dos Majeur peut vous aider à avancer jusqu’à développer l’autonomie de votre structure en matière de prévention.