Le « faux mouvement » a bon dos

13 Novembre 2013

Lors d’une formation, un participant inquiet s’interroge : « Je me suis fait mal au dos en soulevant une caisse légère d’environ 2 kg que je porte régulièrement. Depuis je suis gêné par une douleur intermittente. Pire encore, un doute s’est installé : à 40 ans suis-je un futur lombalgique ? »

Attention aux idées reçues

La lombalgie est rarement une maladie, mais le plus souvent une souffrance aux effets limités dans le temps. On peut aussi en souffrir de façon plus chronique, et donc s’interroger sur ce problème, mais ce n’est pas le cas dans la situation décrite plus haut.

Si on a tendance à penser que « le mal du siècle » est le résultat d’un  « accident » isolé, survenant lors d’un effort de soulèvement ou durant l’exécution d’un mouvement que tout de suite on qualifie de « faux  mouvement » : c’est faux !

C’est plutôt le résultat de plusieurs facteurs qui s’accumulent au fils des années, de mauvaises postures, de manque d’exercices, d’excès de poids, ou d’un mode de vie parfois trop sédentaire. Puis un jour, un geste malheureux, et c’est l’accident !

Que faire ?

1000 choses, mais il est surtout urgent de faire… ce que l’on fait sans le savoir… et sans réfléchir.
Si vous attendez des miracles, vous risquez d’attendre longtemps !
Prenez votre dos en main et soyez persévérant pour changer vos habitudes.

La prévention est le premier traitement du « faux mouvement ». Sans elle, il y aura toujours des gens qui en auront plein le dos, du mal au dos !