La position assise du conducteur

15 Mars 2014

S'installer confortablement dans sa voiture est un point capital qui est trop souvent négligé. Une bonne position de conduite doit vous permettre de rouler de façon détendue mais néanmoins efficace : pas question d'être avachi comme dans un canapé, mais pas question non plus de rester agrippé au volant et de rouler crispé.

Le réglage correct de votre position de conduite doit vous permettre d'être à l'aise, c'est à dire de pouvoir rouler longtemps sans subir de fatigue excessive. Mais vous devez aussi pouvoir atteindre toutes les commandes nécessaires au contrôle de la voiture sans vous contorsionner, ni ressentir des tensions anormales.

Les angles de confort des articulations dans la position de conduite

  • Cuisses - buste : 105° (dossier incliné vers l'arrière)
  • Genou : 115° (pied sur la pédale sans extension de la jambe)
  • Épaules : 25° (coude à une main du ventre)
  • Coudes : 120° (position des mains à 8H20)

La distance entre le siège et les pédales

Vous devez pouvoir débrayer à fond sans que votre jambe gauche ne se trouve en extension. Même si la pédale d'embrayage ne requiert pas une très grande sensibilité, vous devez absolument proscrire une position du siège trop éloignée des pédales qui vous contraindrait à débrayer avec seulement la pointe du pied.

Lorsque vous débrayez, votre poing fermé doit pouvoir passer entre le creux de votre genou et le bord de l'assise du siège.

Il est également important de pouvoir se caler en appuyant le pied gauche sur l'emplacement du passage de roue lorsque vous n'êtes pas occupé à utiliser la pédale d'embrayage.

L'inclinaison du dossier

Ce réglage doit vous permettre de trouver la bonne distance entre le haut du dossier et le volant. Pour cela, il existe un truc tout simple : assis normalement, vous devez pouvoir atteindre le haut du volant avec la paume de votre main sans décoller vos épaules du dossier. Vos bras ne doivent pas être en totale extension, vous devez pouvoir forcer sur le haut du volant, voire même glisser votre paume derrière le haut du volant : ceci vous garantit que vous aurez suffisamment de latitude pour tourner votre volant dans toutes les directions sans effort.

Attention, faites successivement ce réglage pour vos deux bras, car certains véhicules peuvent avoir un volant légèrement excentré, même s'il n'en paraît rien à première vue.

La position des mains sur le volant

La position de base de la conduite, celle qui est enseignée dans les auto-écoles, est la position des mains dite "10H10", par analogie avec la position des aiguilles sur un cadran d'horloge. Les pouces sont à l'intérieur, la préhension du volant doit être détendue mais ferme.

Afin de reposer les épaules, il est conseillé, dans les lignes droites notamment, de positionner les mains plutôt à "8H20". Cela permettra de relâcher les muscles et d'avoir une posture plus détendue.

Pendant vos déplacements

Faîtes des pauses régulièrement, debout ou mieux encore en marchant (pour les muscles de tout le corps et la circulation veineuse), toutes les 2 heures ou tous les 200 km.

Conduisez les fesses reculées au fond du siège et le dos plaqué au dossier.

Pour entrer et sortir de votre véhicule, pivotez sur les fesses, dos verrouillé, les deux pieds entrent et sortent en même temps.

Se former

En parallèle, Dos Majeur propose une formation "Confort et qualité de vie au poste de conduite" pour les personnels roulants, sur 7 heures - PROGRAMME COMPLET